-
AccueilActualitéChroniquesLes 3 circuitsFinancementplanMode d emploi


En juin 1992, l’équipe pédagogique de l’Institut médico-éducatif "Les 3 Saules", de La Mure d’Isère, en collaboration avec l’Office National des Forêts et avec l’accord de la commune de La Motte d’Aveillans, entreprend la restauration d’un terrain en friche situé aux Signaraux, vers 1400 mètres d’altitude, à 12 km de l’établissement, avec la participation active d' écoles du plateau matheysin.
Cette opération a été conduite dans le cadre de l’
intégration sociale, pour permettre des échanges entre des enfants en difficulté et des enfants suivant une scolarité normale.
L'Arboretum, progressivement développé, a été aménagé pour être parcouru, à terme, par tous les publics ! Tous les ans, nous travaillons à l’aménagement et à l’entretien de ce site ouvert en permanence : de novembre à fin avril, il est conseillé de se renseigner sur l'enneigement ! Vous pourrez suivre l'un des 3 circuits (de 900 à 3500 mètres) où nous mettons en place, petit à petit, une signalétique explicative.
Actuellement
, la route forestière d'accès doit être empruntée prudemment en attendant sa réfection !

France Inter à l'Arboretum

Dans le cadre de l'émission "Carnets de campagnes", de Philippe Bertrand, sur France Inter, le 13 mai 2008, nous avons eu un entretien pour expliquer notre projet d'Arboretum, qui date déjà de 1992. Si vous voulez le découvrir, cliquez sur la Vidéo ci-jointe et faites-nous part de vos commentaires !
Gérard Haurillon, président de l'association "Les amis de l'arboretum".



2 commentaires:

Dame de Bretagne a dit…

Cher Président,

J'ai trouvé l'interview concise, bien informative (pas de paroles inutiles). Visiblement, Philippe BERTRAND montre son respect et son estime pour le projet de M. HAURILLON, couvert de récompenses. Une admiratrice bretonne qui ne demande qu'à redécouvrir l'arboretum avec comme guide M. Le Président.

des angevins a dit…

Des angevins :

Le projet a bien grandi avec toutes ses attentes. Bravo !
Si l'actualité pouvait mettre plus souvent en exergue ces réalisations plutôt que les noirceurs de la société, nous nous porterions certainement beaucoup mieux. Encore bravo !
Christian et Josée